Free Watt

Un module de projet dédié.
Fort   de   ces   expériences   nous   proposons   d’utiliser   notre   univers,   nos   bagages,  nos  lazzis,  nos  trouvailles  et  d’autres  à  inventer  comme  des   outils à imbriquer dans des lieux particuliers.
Le projet est simple : écrire avec un lieu, un contexte, une envie, un besoin   de   l’autre,   de   celui   qui   programme,   qui   connaît   la   matière   de   là où il est, qui veut explorer, approfondir, trifouiller le hasard et la nécessité.
À  nouveau  il  s’agira  de donner à voir, de trouver refuge quelque part, d’explorer   les   alentours,   de   jouer   le   jeu,   d’inviter   à   tendre   l’oreille.   Jouer  avec la  fragilité,  le  déséquilibre,  les  moments  de  rien,  l’imprévu,  la  surprise,  ce  qui  arrive  là  tout  de  suite…

Free Watt #1 : Domaine de Kerguehennec. #2 : Centre ville de Poitiers. #3 : Centre-ville de Beyrouth. #4 : Dent creuse à Pantin. #5 : Centre-ville de Toulouse. #6 : Paris 20ème. #7 : Domaine de Chamarande. #8 : Médiathèque de Morsang-sur-Orge. #9 : Médiathèque de Lunel. #10 : Marché au Vigan. #11 : Bords de la Marne pour le Festival de l’Oh. #12 : Le Bout du Plongeoir, Rennes, pour le Festival Parcours Tout Court. #13: Mons Capitale de la Culture (Belgique). #14 : « En Potencia », Fira Tarrega (Catalogne). # 15 : Palma de Mallorca (Baleares). #16: Tu Es Belle Et Tu Sens Bon (Tours). #17 : Guise (02), dans le cadre du 1er mai du Familistère. #18 : Festival Sortilèges rue et nous, Ath (Belgique). #19 : lycée agricole de Rethel (08) avec Théâtre des Routes, Furies. #20 : au Festival Passage, Helsingor (Dk). #21 à Nîmes pour l’ouverture de saison du théâtre Le Périscope.#22: festival Effervescences à Clermont-Ferrand.

Cliquez ici pour voir des photos du Free Watt #22

Cliquez ici pour voir des photos de Free Watt #21 à Nîmes pour l’ouverture de saison du théâtre Le Périscope

Et ici pour lire un article du blog OuvertauxPublics

Cliquez ici pour voir des photos de Free Watt #17 au Familistère de Guise

Voici un lien vers des extraits du festival Tu Es Belle Et Tu Sens Bon (Free Watt # 16)

Cliquez ici pour voir des photos de Free Watt #14 à Fira Tarrega en Catalogne
En bas de la page, vous pouvez lire un article sur la performance.

Cliquez ici pour voir des photos de Free Watt #11 au bords de la Marne pour le festival de L’Oh

Cliquez ici pour voir des photos de Free Watt #8 dans la médiathèque de Morsang – sur – Orge

Cliquez ici pour voir des photos de Free Watt #7 au Domaine de Chamarande

Cliquez ici pour voir des photos de Free Watt #6 « Retours aux sources » dans le cadre de « Et 20 l’été » à Paris

Et ici pour voir une vidéo de « Retours au sources »

Cliquez ici pour voir des photos de Free Watt #5 en centre ville à Toulouse

Cliquez ici pour voir des images de Free Watt #4 dans une dent creuse à Pantin

Cliquez ici pour voir des images de Free Watt #3 à Beirut

Cliquez ici pour voir des images de Free Watt #2 aux Expressifs (Poitiers)

Voici une critique de Free Watt #14 « En Potencia », écrit par Manuel Perez i Muñoz .
« On trouve des individus mystérieux dans les rues de Tarrega, à mi chemin entre clown et danseur contemporain. Ils agissent avec le lieu, réalisent des expérimentations avec le mobilier urbain, créent de nouvelles significations entre objets et bâtiments avec un sens d’une curiosité démesurée. Leur périple est accompagné par des petites pancartes sur lesquelles des combinaisons de mots multiplient le sens de leurs actions.
L’ambiance sonore (…) qui arrive à nos oreilles par le moyen de baffles portables et mégaphones, aide en quelque sorte à engendrer encore plus d’étrangeté. Définitivement, « En Potencia » est le type de spectacle qu’on espère trouver à Fira Tarrega. Cette création a le parfum de l’humour absurde d’ Ernesto Collado qui a donné un coup de main à sa confection.
Finalement les personnages s’attardent autour d’une pompe à essence, où leurs prospections et recherches de l’énergie de Tarrega deviennent plus intenses. Ballons, fumée, objets géants ; l’expérimentation donne ses fruits et l’étrange petit univers de ce spectacle se gonfle jusqu’à obtenir des images très puissantes qui balancent entre l’onirique et l’idiotie…On se rappellera du nom de la compagnie, 1 Watt, dont on aimerait voir d’autres spectacles ».

Télécharger le dossier

1wattcontact2014 copie